TAG #4 The 1990’s TAG

4.jpg

Bonjour à tous ! Je vous retrouve – encore une fois – avec un TAG, mais qui cette fois n’est pas spécifiquement livresque. Il s’agit là d’un TAG qui me rend totalement nostalgique, puisqu’il interroge sur nos favoris des années 90 ! J’ai trouvé ce TAG sur la chaîne de Sweetie il y a un moment déjà, et voici enfin mes réponses ! À toutes celles et ceux qui ont vécu leur enfance dans les années 90… :’)

QUESTION 1 | Quel était ton dessin animé préféré ?

Ce n’est pas une question facile, mais j’ai de très très bon souvenirs avec les Razmoket ! J’adorais tellement ce dessin animé avec Casse-Bonbon, La Binocle, les Grumeaux… J’ai d’ailleurs le merveilleux souvenir d’avoir beaucoup joué au jeu sur PS1 – il me semble. Je regardais aussi Pokémon (♥) les Tortues Ninja, Sailor Moon, Les fous du volant, Bip Bip et Coyote, Les Pierrafeu, Les Jetson, Les Animaniacs, Minus et Cortex, et bien d’autres, mais je pense que j’aimais particulièrement les Razmoket (et Tom et Jerry je pense aussi) !

Cette musique me fait rêver *-*

QUESTION 2 | Quel était ton jeu favori ?

Je parlerais là de jeux autres que les jeux vidéo vu qu’il y a une question sur ce sujet plus loin ! Il y a tellement de jeux que je pourrais citer…J’ai ADORÉ – vraiment – les Polly Pocket ! Pendant longtemps j’en ai eu une jolie collection, c’était la belle époque ! J’ai souvenir d’avoir beaucoup joué aux petites voitures avec mon frère aussi… Et aux lego ! Enfin quand mon frangin voulait bien, c’était pas toujours gagné 😉

4bis.jpg

QUESTION 3 | Quelle était ta série favorite ?

Je n’ai pas souvenir d’avoir beaucoup regardé de séries entre mes 0 et 7 ans (pour entrer dans le cadre des années 90!). Une seule série me vient à l’esprit en fait : les Power Rangers ! Je ne peux pas le certifier, mais mon personnage préféré était certainement le Power Ranger rose… Ou bien peut-être le jaune ?! Une série incroyable en tout cas !

QUESTION 4 | N’Sync ou Backstreet Boys ?

De nom, je ne connais que Backstreet Boys, et après une petite écoute des deux groupes je ne connais que Backstreet Boys musicalement, du coup… Backstreet Boys ! Mais je donne une mention spéciale à Justin Timberlake dans N’Sync ! xp

QUESTION 5 | Quelle était la tendance mode la plus bizarre ?

Il y en a eu tellement : les bretelles qui tiennent le pantalon, les leggings aux motifs douteux (j’en avais un blanc avec des fruits dessus…), les pattes d’eph, les barrettes papillons (j’en ai encore retrouvées dernièrement !), et j’en passe… *soupir* Mais le plus bizarre, atroce, odieux de tous selon moi c’était… La fameuse banane, où on y rangeait des tas de choses. Certes elle était fort pratique pour y glisser différents objets, notamment des billes – je parle en connaissance de cause – mais par pitié qui a inventé cette horreur ?!

Avec ces couleurs en plus…

4bis.jpg

QUESTION 6 | Quelle est la chose que tu as préféré collectionner ?

J’ai dû faire pas mal de collections (cartes pokémon of course, pogs,…) mais je pense que ce que je collectionnais le plus étaient les billes ! J’y ai beaucoup joué avec mon frère (souvenirs notamment à la plage à creuser des parcours pour y jouer… *-*), mais surtout à l’école pour essayer d’en gagner le plus – œils de chat, araignées, calots, porcelaines, pépites…), d’où l’utilité d’avoir une banane pour les ranger et les apporter à l’école !

4bis.jpg

QUESTION 7 | Combien de Tamagotchi as-tu eu ?

J’en ai voulu… Mais je n’en ai jamais eu 😦 Mes parents ne voulaient pas, du coup ils m’avaient acheté des Tamagotchi de ‘sous-marque’ mais je ne pouvais faire des échanges avec personne ! XD Mais je m’en remets petit à petit 😉

4bis.jpg

QUESTION 8 | Quelle était ta console de jeu et ton jeu préféré ?

Disons que j’ai toujours baigné dans les consoles de jeux… Je peux d’ailleurs vous faire un récap’ de toutes celles que mon frère et moi avons eues ! Gameboy, gameboy color, gameboy advance, gameboy advance SP, DS, 3DS, pour les consoles portables. Pour les consoles de salon (qui ont toujours appartenu au frangin) : Nintendo , Gamecube, Wii, PS1, PS2, PS3. Autant dire qu’on était des gros consommateurs de jeux vidéos ! Et je pense que ma console préférée a toujours été la Nintendo 64. J’ai tellement de bons souvenirs avec tous les jeux auxquels on a pu jouer ensemble… Par contre au niveau de mon préféré, c’est indéniablement Pokémon bleu *-* Je suis une grande fan de Pokémon, particulièrement de la première génération, et j’ai encore souvenir d’avoir fait le vœu de recevoir ce jeu de mes parents (que j’ai certainement dû bassiner… Pardon papa maman!), comme j’avais aussi fait le vœu de me réveiller un matin et d’être entourée de Pokémon… Mon vœu n’a jamais été exaucé ! 😦 Et pour vous dire comme j’aime la version bleue (et Carapuce!), je me suis replongée dedans grâce aux 20 ans de Pokémon qui ont à nouveau proposé les premières versions du jeu sur 3DS, à l’état quasi d’origine ^-^

4bis.jpg

QUESTION 9 | Quel était ton Disney préféré ?

Comment dire… J’adore (énormément) les Disney, mais tous m’ont toujours traumatisée quand j’étais petite ! (la forêt du début de Blanche-Neige, les éléphants roses dont rêve Dumbo, la belle-mère de Cendrillon, la mort de Mufasa…) Mais je pense que mon préféré devait être les 101 dalmatiens ! Sans certitude cependant… !

QUESTION 10 | Quel était ton ou ta chanteuse préférée ?

Instinctivement je voulais répondre Lorie, mais elle a commencé à chanter au début des années 2000. Du coup mon idole d’enfance tombe à l’eau pour ce TAG ! Du coup je dirai Manau. Il ne s’agit pas d’un chanteur à proprement parler mais d’un groupe. J’adore encore écouter ce groupe – breton de surcroît – dont j’ai apprécié écouter les histoires lorsque l’on partait en vacances en famille !

QUESTION 11 | Quel était ton bonbon favori ?

J’aimais beaucoup les colliers de bonbons, les PEZ (surtout pour leurs ‘figurines’ j’imagine ^^), j’adorais le chewing-gum Hubba Bubba qu’il fallait dérouler, les fruits plastiques à la poudre, les bâtons de réglisse (qui faisaient penser à une branche !) – bizarre que j’aimais ça d’ailleurs vu que je ne supporte pas le réglisse… Et pour le bonbon préféré, j’hésite entre les couilles de mammouth (je crois que je ne suis jamais arrivée jusqu’au chewing-gum!) et les Big Baby Bop, tétine de biberon en bonbon que l’on trempait dans du sucre *-*

4bis.jpg

QUESTION 12 | Quel était ton jeu favori à l’école ?

Comme je le disais dans les questions précédentes, j’ai beaucoup joué aux billes, mais je pense qu’un de mes jeux préférés était l’élastique ! Et indéniablement au dessus de tous : l’imagination que l’on a étant gamin et qui nous permet d’inventer un tas d’histoires… Et les gars attrapent les filles aussi ! Haha

QUESTION 13 | Quel était ton livre favori ?

Je suis assez frustrée par cette question étant donné que je ne me souviens absolument pas de ce que je lisais dans les années 90… Joker ? A moins que si… On avait chez nous quasiment toute une collection de petits documentaires : « Mes premières découvertes » ! Avec les pages plastifiées, c’était vraiment top !

4bis.jpg

QUESTION 14 | Quelle marque de vêtements à fait fureur ?

J’ai souvenir principalement d’une marque que j’adorais, dont j’avais il me semble le cartable, la trousse, et certainement d’autres choses : la marque Chipie ! Marque que toutes les filles de primaire s’arrachaient 😀

4bis.jpg

QUESTION 15 | Qu’est-ce que tu regardais en rentrant de l’école ?

Cette question me permet de compléter la première : je regardais la chaîne Cartoon Network : le Laboratoire de Dexter, les Super Nanas, Courage le chien froussard (et une vieille qui s’appelle Muriel, comme d’habitude!), Johnny Bravo,… Je passais mon temps devant cette chaîne !

4bis.jpg

Et voilà pour ce TAG, j’espère qu’il vous a plu et qu’il vous a rendu nostalgique ! Je tague comme d’habitude Florian, Freelfe et Keiry, et toute personne qui souhaite s’y atteler =)

À bientôt !

Publicités

TAG #3 The ultimate book TAG

3bis

Bonjour à tous ! Je vous retrouve aujourd’hui pour un TAG, pour lequel j’ai été taguée par Les Chroniques de Keiry. Commençons sans plus attendre !

QUESTION 1 | Es-tu malade quand tu lis dans les transports ?

C’est assez risqué, mais pas impossible. En voiture surtout il m’est déconseillé de lire sinon je suis vite malade, surtout en dehors des autoroutes ! Par contre je peux tout à fait lire dans les transports en commun (heureusement!), dans l’avion, le train, tout ça tout ça. Mais pour éviter d’être malade je mets en général de la musique dans mes oreilles, ça compense le mal !

QUESTION 2 | Le style de quel auteur est pour toi unique et pourquoi ?

Je dirai celui de Bois Vian. Bon, il se trouve que je ne lui ai lu que L’écume des jours (petite pépite!), mais je pense pouvoir dire que son style est unique. Son écriture est plus que poétique, il nous entraîne dans un univers propre à son imagination, j’adore !

QUESTION 3 | Harry Potter ou Twilight ?

Question difficile dans la mesure où je n’ai pas encore lus tous les Harry Potter. Mais si je me fis aux univers complets (en comprenant par conséquent les films) je dirai Harry Potter. Même si je ne peux nier que j’ai été une très très grande fan de Twilight et qu’il m’arrive encore d’en regarder les films !

QUESTION 4 | As-tu un Book Bag ?

Absolument pas, mes livres passent d’un sac à l’autre sans problème. Il serait cependant peut-être ingénieux que j’en fasse l’acquisition un de ces quatre !

QUESTION 5 | Sens-tu tes livres ?

Oui, j’aime beaucoup l’odeur des livres, qu’ils soient neufs ou anciens !

QUESTION 6 | Livres avec ou sans illustrations ?

Je n’ai pas réellement de préférences. Je lis moins de BD et mangas que de fiction non illustrée, mais je les apprécies autant les deux. Cependant certaines illustrations me plaisent moins que d’autres !

QUESTION 7 | Quel livre as-tu adoré durant ta lecture mais dont la note baisse finalement une fois terminé ?

Je dois bien avouer que je ne vois pas… J’ai beau chercher je ne trouve pas, du coup, joker ? 😀

QUESTION 8 | Une histoire drôle avec tes livres d’enfance ?

Là encore, en cherchant au plus loin de mes souvenirs, je ne vois pas, je demanderai à mes parents, peut-être ont-ils une anecdote qui m’est encore secrète ?

QUESTION 9 | Le livre le plus mince de ta bibliothèque ?

Il s’agit du tome 5 d’Hannah Montana… *soupir* La jeunesse !

QUESTION 10 | Et le plus épais ?

Et le vainqueur est… *roulement de tambours* l’intégrale d’Alcatraz Smedry (ouais je triche un peu vu qu’il contient les 4 tomes…), qui a récemment rejoins les rangs (étagères du coup) de ma bibliothèque ! Merci Freelfe :p

QUESTION 11 | Est-ce que tu écris aussi bien que tu lis? Tu te vois auteur plus tard ?

Si seulement ! Mais l’écriture n’est malheureusement pas mon fort… J’aimerai cependant écrire un roman un jour, ce ne sont pas les idées qui manquent !

QUESTION 12 | Quand as-tu commencé à lire ?

J’imagine dès mon apprentissage de la lecture ? À vrai dire je ne m’en souviens pas, mais visiblement la mémoire n’est pas mon fort ces derniers temps ! ^^

QUESTION 13 | Que est ton classique préféré ?

Je dirai Bel-Ami, mais dans la mesure où je n’ai pas lus beaucoup de classiques, le choix est moindre ! Par ailleurs si vous voulez lire mon avis dessus, c’est par ici !

QUESTION 14 | A l’école quelle matière te plaisait le plus ?

J’aimais beaucoup les maths, à l’époque… Puis est arrivé le lycée ! ^^

QUESTION 15 | Quel est ton mot favori ?

Je ne m’étais jamais posée la question, c’est par conséquent un peu difficile d’y répondre… Mais je vais dire le mot « vie », car finalement c’est peut-être l’essentiel, non ?

QUESTION 16 | Vampire ou fée ?

Je dirai fée, c’est si beau !

QUESTION 17 | Triangle amoureux ou amour interdit ?

Définitivement amour interdit. J’ai fais une overdose de triangles amoureux ! XD

Et voilà, s’en est fini de ce TAG, merci Keiry ! Je tague à mon tour Florian et Freefle ! 🙂

Autopsie d’un père de Pascale Kramer

Autopsie d'un père.jpg

RÉSUMÉ : Ania, qui n’a guère vu son père Gabriel ces dernières années, apprend par sa nouvelle femme qu’il vient de se suicider. Cette mort volontaire semble faire suite au scandale qui a éclaboussé ce journaliste et intellectuel de gauche quand il a publiquement pris la défense de deux jeunes « Français » qui ont massacré un Comorien sans-papiers. Comment les haines ont-elles pu en arriver là ? Dans le village où il doit être enterré, l’ambiance est délétère, chacun prenant parti pour ou contre Gabriel. Que s’est-il passé pour que ce père en vienne à rétrécir ses vues au point de tremper dans une affaire aussi sordide et de devenir un paria ? En auscultant une France sous tension et au bord de l’explosion, Pascale Kramer nous offre un puissant roman sur le basculement politique et le repli sur soi, qu’elle met en scène de manière intime et collective.

Bonjour à tous. Avant de commencer je souhaiterai tout d’abord remercier Babelio ainsi que les Éditions Flammarion, qui m’ont permis par le biais d’une Masse Critique de recevoir ce livre et de vous le présenter aujourd’hui.

Une bonne lecture

Dans la mesure où j’ai lu ce roman en à peine une journée, je pense pouvoir dire qu’il ne m’a pas déplu. Pourtant je ne dirai pas qu’il m’a transcendé mais j’ai bien apprécié ma lecture, notamment par une magnifique plume que nous propose l’auteur. Elle nous permet de ressentir aisément ce que vit Ania, le personnage principal, qui se retrouve face à la mort inexpliquée de son père, qu’elle n’avait pas vu depuis plusieurs années.

Une histoire familiale plus que politique selon moi

Davantage qu’une question de politique selon moi, j’ai particulièrement remarqué que l’auteur s’attachait à nous dépeindre la vie plutôt difficile d’Ania. Elle se retrouve non seulement face à un père qu’elle n’a plus connu et qu’elle ne connaîtra par conséquent plus sauf au travers de sa belle-mère lors des préparatifs de l’enterrement ; mais elle mène à côté de cela une vie familiale compliquée avec son fils auquel elle est fortement attachée et dont elle s’efforce de préserver l’innocence de l’enfance. Pascale Kramer nous montre des personnages différents, qui ne s’accordent pas forcément du fait de leurs caractères, de leur vécu mais aussi de leur point de vue face à ce que Gabriel – le père d’Ania – a pu vivre. Je suis restée partagée sur ce que pouvaient penser chacun des personnages face à cette crise politique, tout en ne sachant au final pas réellement le fond de cette sombre histoire. En effet, contrairement à ce que le résumé annonçait, je n’ai pas vraiment perçu cette dimension politique, ni même la véritable raison du suicide. J’ai davantage ressenti ce roman au travers de la vie d’Ania, de ce qu’elle a pu vivre étant enfant, mais aussi de ce qu’elle vit au moment où elle ‘communique’ à nouveau avec son passé, son ancienne vie, avant le scandale. L’auteur navigue très bien entre ces différents moments d’existence, entre ces différentes temporalités, permettant de dresser un tableau complet du vécu de cette jeune femme.

C’était un roman très agréable à lire, bien que je n’ai pas totalement réussi à cerner le message que l’auteur à voulu faire passer en matière de scandale politique.

N’oublie jamais (The Notebook)

N'oublie jamais

RÉSUMÉ : Atteinte de la maladie d’Alzheimer, Allie vit en maison de retraite. Chaque jour, Noah lui lit le même livre. Il s’agit du carnet où Allie a consigné sa propre histoire, lorsqu’elle a appris sa maladie. Pour ne pas oublier ses sentiments, elle a écrit, et Noah, inlassablement, lui relit ses propres mots. À travers eux, on la découvre dans les années trente, éperdument amoureuse d’un jeune homme, Noah, que sa mère fera tout pour éloigner d’elle, sa situation n’étant pas jugée assez bonne. Après des années de séparation, à la fin de la Seconde Guerre mondiale, Allie s’apprête à épouser un avocat. Lorsque, par le journal, elle apprend le retour de Noah, l’envie lui prend de le revoir. Échappant à une vie de convenance, les deux jeunes gens se retrouvent et découvrent que leur amour est resté intact. Ils passeront le reste de leur vie ensemble, jusqu’à ce que la mémoire les sépare.

Autant vous dire que pour ce thème « Adaptation d’un roman de Nicholas Sparks », que j’avais consciencieusement ajouté à notre liste à Florian et moi, j’étais excitée comme une puce. Sur les 12 films adaptés de ses romans, j’en avais déjà vus 4, dont The Last Song, MON film préféré. Alors forcément, avec ce thème, je n’avais qu’une envie : en découvrir un autre. Mon choix s’est tourné vers N’oublie jamais. J’en avais beaucoup entendu parler, étant il me semble le plus connu des 12 adaptations. Il m’a alors semblé logique de regarder ce film, surtout avec Ryan Gosling en acteur principal :p Mais passons sans attendre à mon avis.

Un début décevant

J’ai pour le moins été déçue, malheureusement. J’en attendais certainement beaucoup, ayant adoré The Last Song, The Lucky One, Le temps d’un automne (second film préféré ^^) et Une seconde chance. Je pense que c’est ça, j’en attendais beaucoup trop. Ce n’est pas un mauvais film, j’ai passé un bon moment, mais je m’attendais à mieux. Il m’a en effet semblé que le début de l’histoire d’amour était beaucoup trop rapide et improbable. Quel est donc le caractère d’Allie, qui paraît déterminée à ne pas laisser une chance à Noah, et qui subitement tombe follement amoureuse de lui ? Peut-être y a-t-il une ellipse dans le film et que d’autres rendez-vous sont présents mais qu’on ne le perçoit pas à l’écran. Mais j’en doute fortement dans la mesure où il s’agit d’une romance estivale, et que qui dit été, dit peu de temps. Pour le savoir il faudrait que je relise le livre Les pages de notre amour, ça fait bien longtemps que je l’ai lu, je ne me souviens donc plus de grand chose – ce qui colle plutôt bien au titre du film d’ailleurs…

Un parallèle avec Titanic

Je pense que j’ai eu beaucoup de mal à accrocher au film et aux personnages. Je n’ai pas pu m’empêcher de faire un parallèle avec Titanic : un jeune homme plutôt pauvre, qui tombe éperdument amoureux d’une jeune fille de la haute société. Noah va tout faire pour attirer l’attention d’Allie, il va lui « montrer les choses de la vie » (sérieusement, se coucher en plein milieu de la route et risquer quelque peu sa vie ?), tous deux vont participer à une petite soirée plutôt folklorique au niveau musical, avec accordéon et tout le tintouin, Noah dansant avec un petit garçon – Jack avec une petite fille dans Titanic – avant de proposer à sa bien-aimée de partager cette danse de ‘classe inférieure’ (n’y a-t’il pas un passage totalement similaire au fin fond du paquebot si célèbre ?!). J’avoue que ces similitudes m’ont quelque peu dérangées. Dans le même acabit, j’ai trouvé quelques similitudes avec d’autres adaptations, The Last Song principalement (je l’ai tellement vu, les points communs ne peuvent que me frapper) : la jeune fille qui finie par montrer à son cher et tendre ses qualités de pianiste, ou encore l’une des familles d’un des adolescents qui appesantie un repas familial en rabaissant l’un des deux tourtereaux quant au choix de ne pas aller à l’université. On dira qu’on retrouve la patte de l’auteur, même si je trouve dommage d’avoir autant de similitudes, rendant le film un peu moins original.

Des personnages matures appréciables

Ce qui m’a cependant plu dans ce film, parce-que oui, j’ai quand même apprécié, ce sont les moments où nous suivons ce vieil homme qui raconte l’histoire de Noah et Allie à une vieille dame de la maison de retraite. On ressent facilement les émotions transmises à chaque chapitre lu par l’homme, ses tentatives afin de redonner la mémoire à cette femme qui (re)découvre une si belle histoire d’amour. On partage avec cette femme l’envie de connaître la suite du livre, la suite de cette romance adolescente, puis par la suite cette romance adulte. C’est également un point que j’ai apprécié : une fois la partie adolescente terminée, les personnages, leurs caractères, leurs histoires me plaisaient davantage. On ressent leur maturité qui est désormais présente, surtout pour le personnage d’Allie, pour qui cela manquait cruellement. Mais peut-on lui demander d’en avoir à l’âge de 17 ans, tandis qu’elle ne souhaite qu’une chose : vivre son histoire d’amour avec Noah ? Lorsqu’ils sont adultes, on découvre subitement ce qu’ils sont devenus, parfois on a de l’espoir pour leur histoire, parfois non. Je me suis je pense sentie plus proche d’eux adultes qu’adolescents, ce qui est certainement logique.

J’ai par contre été plutôt déçue par Ryan Gosling, je l’ai largement préféré dans Crazy Stupid Love :p

S’en est tout pour ces Extravagances de F&M du mois d’avril , à bientôt !

Au temps de François 1er : Journal d’Anne de Cormes, 1515-1516 de Brigitte Coppin

Au temps de François 1er Journal d'Anne de Cormes, 1515-1516.jpg

RÉSUMÉ : « 9 avril 1515. La nouvelle est arrivée tout droit de Paris : le roi François, sa mère, sa sœur, son épouse et toute la cour vont s’installer à Amboise. Mon amie Charlotte m’a regardée les yeux brillant d’excitation. Je lui ai fait un petit signe : elle a désormais de quoi écrire sa première page. « J’attends qu’il soit là! » m’a-t-elle soufflé. Je n’ai pas insisté. Je me dis que si le roi fait une telle impression alors qu’il encore au loin, quel effet va-t-il produire une fois installé ici ? Charlotte a peut-être raison. Il y aura mille choses à observer et à décrire. En fait, j’ai bien de la chance d’avoir quinze ans en cette année 1515. »

Bonjour à tous ! Aujourd’hui je vais vous parler d’un livre jeunesse, sur… La jeunesse au XVIème siècle.

Dans la peau d’une adolescente du XVIè siècle

Ce roman, comme l’indiquent plutôt bien le titre et le résumé, est écrit à la première personne, par une jeune fille de 15 ans : Anne de Cormes. Étant toujours aussi douée en histoire, n’est-ce pas, j’ai découvert un bon nombre de choses sur la période de François Ier grâce à cet ouvrage ! Je me suis beaucoup attachée au personnage d’Anne, par une écriture qui permet facilement de se mettre à sa place, malgré la différence d’âge. On découvre comment elle pouvait vivre à cette époque, on ressent pleinement ses émotions d’adolescente. L’auteur réussi a installer un certain suspense tout au long de l’histoire, menant à se questionner sur l’avenir incertain de cette jeune héroïne.

Je vous livre une petite citation qui m’a beaucoup plu dans cet ouvrage et qui renvoie à une robe que le destin a mis sur le chemin d’Anne :

« Ma petite Anne, quand le destin t’envoie un cadeau pareil, ne laisse personne d’autre s’en saisir ! »

Quelques apports historiques utiles

Pour terminer, j’ai apprécié les petits apports historiques tels que les dates importantes de la période, qui permettent de réellement s’imprégner de l’Histoire avec un grand ‘H’. Je compte bien lire tous les ouvrages de la collection « Mon Histoire » chez Gallimard Jeunesse !

Exodus (Exodus: Gods And Kings)

Exodus.jpg

RÉSUMÉ : Une relecture de la trajectoire de Moïse.

Une fois de plus, le cinéma me permet de connaître et de m’intéresser à l’histoire. Pour qui tout ceci est déjà connu, pour moi c’est souvent très flou. Mais j’ai eu le plaisir de découvrir ce film et son histoire il y a plus d’un an maintenant au moment de sa sortie au cinéma.

Un casting plaisant

Étant donné que cette histoire est certainement connue de tous, je vais davantage vous donner mon avis sur la forme si l’on peut dire. Je trouve que le casting est très bien choisi, et je pense pouvoir dire sans me tromper que Florian (Modeste-Illumination) – avec qui je suis allée voir le film, comme toujours ^^ – est du même avis que moi : parce-qu’un film avec Christian Bale, ça en vaut la peine ! Et pour ne pas parler que du physique (parce-qu’il n’y a pas que l’apparence qui compte quand même..!), Moïse est très bien joué, tout comme Ramsès interprété par Joel Edgerton. On ressent très bien au début du film la complexité des sentiments à la fois fraternels et rivaux entre les deux personnages, qui vont finalement se recentrer sur la rivalité au vu des enjeux et objectifs de chacun.

Petite aparté loufoque…

Quand on en vient à la prophétie, je ne peux m’empêcher de me dire que ça complique toujours tout. Je m’explique : et si finalement, de manière générale, on n’arrêtait d’écouter quelque prophétie que ce soit ? Étant donné qu’à partir du moment où quelqu’un tente de déjouer cette prophétie, c’est à ce moment là qu’elle se réalise et que l’on se fait couillonner. Alors bon, je sais pas ce que vous en pensez, mais selon moi il faut arrêter de vouloir les contrer (exemples : Œdipe qui va tuer son père et copuler avec sa mère ; Moïse qui va être s’enfuir avec sa sœur au moment de sa naissance ; …). Dans le cas présent, si elle avait été ignorée, il n’aurait pas été utile de chercher à tuer tous les nouveaux-nés hébreux, Moïse ne se serait pas échappé, et possiblement la prophétie ne se serait pas réalisée. Enfin… Je m’égare beaucoup trop, mais vous voyez ce que je veux dire ! J’espère… ^^

De manière générale

Mais revenons à l’essentiel… Les effets spéciaux sont indéniablement bien réalisés (je ne voudrai pas autant de grenouilles dans mon lit ! Ni d’asticots…). Je n’ai pas vu le film en 3D (j’évite en général…) mais on devait sûrement se croire parmi tous ces insectes (du coup ça m’arrange bien de ne pas avoir mis ces merveilleuses lunettes ! XD)

En somme, j’ai bien aimé ce film, pour ses acteurs, sa réalisation et son apport historique (pour moi en tout cas !). Et puis qu’on se le dise : j’adore l’Égypte :p