Mommy [Les Extravagances de F&M | JANVIER 2017]

Mommy.jpg

RÉSUMÉ : Une veuve mono-parentale hérite de la garde de son fils, un adolescent profondément turbulent. Ensemble, ils tentent de joindre les deux bouts, notamment grâce à l’aide inattendue de la mystérieuse voisine d’en-face, Kyla.


J’ai tellement vue et revue l’affiche de ce film à la bibliothèque dernièrement, et le passage ‘Céline Dion’ que j’ai vu passer récemment sur les réseaux sociaux, ne m’ont fait que me rendre impatiente à l’idée de regarder ce film (ouais ok il est sorti y a un moment maintenant, mais j’avais jamais ressenti une réelle envie de le regarder jusqu’à aujourd’hui…). Alors quand j’ai fait le lien avec le thème des Extravagances de janvier (je rattrape enfin mon retard!), j’étais obligée de regarder Mommy, puisqu’il « commence par un M ». C’était pourtant pas gagné, car entre Xavier Dolan et moi, c’est pas l’amour fou.. Ok, je n’avais vu avant Mommy que Juste la fin du monde, et ok, m’attendre à de la science-fiction en allant le voir au cinéma parce-que je n’étais jusqu’alors incapable de le différencier de Christopher Nolan ; forcément ça ne m’a pas aidé à positiver le travail de Xavier Dolan… Mais désormais je fais bien la différence (qui est quand même énorme vous me direz…) et je peux vous parler de ce réel coup de cœur que m’a procuré Mommy

Une originalité qui paie

Par où commencer… J’ai d’abord été quelque peu perturbée par l’accent, le québécois ne m’étant pas plus familier que ça (je remercie le sous-titrage qui est très utile à certains moments!). Et quitte à continuer sur le terrain atypique du film, qui indéniablement est la marque du réalisateur, on ne peut faire abstraction du format carré de l’image. C’est un peu spécial au début, mais on s’y fait rapidement – comme à l’accent qui rend les personnages réalistes – et puis quand on prend conscience de l’intérêt du format, en lien avec le vécu et les émotions des personnages, l’effet sur le spectateur (sur moi en tout cas…) est indescriptibles tant on se sent proche des personnages à l’instant où le format s’élargit et se rétrécit. J’ai été happée une première fois par l’agrandissement de l’image, et puis la seconde et les fois suivantes m’ont complètement bouleversée. Je me suis prise à avoir de l’espoir en même temps que les personnages, à ressentir leurs émotions – joie comme tristesse, et peur – aux moments précis où le format de l’image était changé. Tout comme pour la musique, l’ensemble du film et de ses composantes est extrêmement bien coordonné, nous permettant de vivre l’instant tout comme pour les personnages. C’est une réelle performance que nous propose Xavier Dolan, qui remonte complètement dans mon estime.

Un trio parfait

Les personnages, quant à eux, sont sublimement interprétés. On ne peut, au travers de leur performance, que s’attacher à eux, à leur vie et à leurs difficultés. Diane, Steve et Kyla forment un trio incroyable qui ne pouvait que fonctionner. On se place à tour de rôle dans l’esprit de chacun, qui tente de vivre et d’en retirer le meilleur d’eux-mêmes face aux difficultés et obstacles qu’ils traversent. Aucun ne peut réellement être sans les deux autres, qui canalisent leurs esprits, les empêchant un temps de faire preuve de violence tant ils sont parfois dépassés par les événements et surtout les émotions.

En somme, j’ai trouvé ce film incroyablement touchant et merveilleusement réalisé. Xavier Dolan nous entraîne dans une histoire qui émeut jusqu’à la toute dernière seconde, qui m’a, je dois bien l’avouer, mise en PLS. Il m’a d’ailleurs fallu une petite heure avant de parvenir à m’éclaircir les idées et parvenir à m’endormir. Bravo pour ce chef-d’œuvre !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s