The Walking Dead, la série

The Walking Dead

RÉSUMÉ : Après une apocalypse ayant transformé la quasi-totalité de la population en zombies, un groupe d’hommes et de femmes mené par l’officier Rick Grimes tente de survivre… Ensemble, ils vont devoir tant bien que mal faire face à ce nouveau monde devenu méconnaissable, à travers leur périple dans le Sud profond des États-Unis.

The Walking Dead, c’est quoi ?

Pour les plus égarés de la planète, en gros, ça parle de zombies. Enfin en apparence en tout cas. Certes il s’agit d’une apocalypse où la seule chose à faire est d’essayer de survivre à des hordes de morts-vivants, sinon ben… Tu deviens toi même un mangeur d’hommes. Pourtant, comme je le disais, et comme Robert Kirkman (créateur de la BD) le dit lui-même dans sa postface des deux premiers tomes de la série (Passé décomposé et Cette vie derrière nous), son but n’était pas de parler de zombie ni même de nous effrayer. Son objectif était de montrer l’évolution de l’Homme dans un monde apocalyptique tel que celui-ci.

Contrairement à la bande-dessinée sortie en première en 2003, j’ai commencé par la série télévisée, sortie en 2010. Je dois bien l’avouer, au début j’étais plutôt réticente quand à regarder la série, grande trouillarde que je suis. Mais forcée et contrainte – ou presque ! – par l’enthousiasme de mes amis quand à ce phénomène – appelons un chat un chat – j’ai fini par me jeter à l’eau. J’ai commencé par regarder le premier épisode en journée, et pas seule face à mon écran (pas folle quand même!). Le verdict est vite tombé : j’avais hâte de regarder la suite ! Pas si gore que ça comme série, ou en tout cas on s’y habitue à ces corps en décomposition. J’ai rapidement continué la série seule, et même que maintenant je la regarde juste avant de dormir sans même en faire des cauchemars ! Si elle est pas belle la vie… ! Après attention tout de même, j’en connais qui le vivent moins bien, mais je ne donnerai pas de noms ! Même sous la torture… Hmm… Je m’égare !

Un coup de cœur

La saison 6 actuellement en pause – à mon grand désespoir ! – je suis totalement accro à cette série ! J’ai rapidement compris qu’il fallait suivre assiduement les épisodes dès leur sortie, sans quoi le spoil risquait de surgir (toujours de manière non crédible) et même en regardant les épisodes le jour de leur sortie, j’en viens à connaître les moments les plus importants de l’intrigue quelques heures avant de le découvrir de manière traditionnelle (dans l’épisode quoi).

Globalement, comme vous l’aurez je pense compris, j’adore la série. Mais pourquoi ? Qu’est-ce qui me plaît ? Si l’on oublie le fait que je commence à bien aimer les scènes de zombies décomposés – dont les giclées me manquent ostensiblement quand je regarde la série Once Upon a Time () – je suis réellement fan de voir l’évolution des personnages. C’était bien le but du créateur de Walking Dead : se centrer sur les protagonistes, et à mon sens, c’est totalement réussi ! Rick Grimes, personnage principal que l’on suit de A à Z, évolue de manière incroyable au fil des saisons. Il en est de même de tous les autres personnages principaux, qui malgré de grands risques de les voir disparaître dans la série (faut pas oublier qu’ils sont en mode survie quand même), nous en font voir de toutes les couleurs. Une des premières choses que j’ai pu remarquer au fil de la première saison – et qui s’est confirmé au cours des autres – c’est que comme les personnages évoluent constamment, on en vient à les détester puis à les aimer dans la minute qui suit. C’est impressionnant comme Robert Kirkman met en scène les évolutions que nous pourrions nous-mêmes subir dans ce genre de situation. C’est démonstratif des effets que peuvent apporter les situations de crise dans notre société.