Comment je suis devenu stupide de Martin Page

Comment je suis devenu stupide

RÉSUMÉ : Antoine a beau être diplômé d’araméen, de biologie et de cinéma, il n’en est pas plus heureux. Et, selon lui, ce sont précisément son intelligence et sa lucidité qui lui gâchent l’existence. Aussi décide t-il d’arrêter de penser. Il envisage d’abord de devenir alcoolique, mais, des le premier verre, il sombre dans un coma éthylique. Il s’intéresse ensuite au suicide, mais la mort ne l’attire décidément pas. Reste l’acte ultime : la crétinisation.

Loin de tout moralisme, avec humour et détachement, Martin Page pointe les contradictions contre lesquelles nous nous battons tous, pour peu que nous tentions de réfléchir.

Bonjour tout le monde ! Aujourd’hui je vous présente Comment je suis devenu stupide, que m’a gentillement prêté Florian il y a un bon moment maintenant ! Voici un petit retour sur ma lecture…

Le titre parle de lui-même

Dès les premières pages j’ai été attirée par le style de l’auteur qui nous décrit le quotidien et surtout les pensées d’Antoine, surdoué. Même si cette particularité n’est pas littéralement mentionnée ainsi, l’on comprend très vite que le personnage en souffre beaucoup. Quel bien grand mot(maux) que l’intelligence ! L’auteur nous livre avec beaucoup d’humour et surtout d’originalité les tentatives d’Antoine pour être plus stupide qu’il ne l’est et ainsi entrer dans le moule de la société.

Cette stupidité n’est par ailleurs en rien péjorative, bien au contraire. Elle serait le facteur du bonheur, grâce à l’ignorance du monde et de ses faiblesses.

Antoine entreprend donc un périple psychologique afin d’aboutir au bonheur et à la félicité, mais qu’en est-il de sa personnalité ?

En somme ça a été une bonne lecture, rapide et intéressante. J’ai beaucoup aimé la plume de Martin Page qui nous dépeint des personnages hauts en couleur du début à la fin, un peu à l’image des personnages de l’Ecume des jours de Boris Vian. Un plaisir !

Publicités

La Forme de l’eau (The Shape of Water)

La forme de l'eau

RÉSUMÉ : Modeste employée d’un laboratoire gouvernemental ultra-secret, Elisa mène une existence morne et solitaire, d’autant plus isolée qu’elle est muette. Sa vie bascule à jamais lorsqu’elle et sa collègue Zelda découvrent une expérience encore plus secrète que les autres…

Bonjour à tous ! Je vous propose aujourd’hui de vous livrer mon avis sur ma dernière séance de cinéma : La Forme de l’eau (premier film que je vais voir toute seule, incroyable!). Je me remercie et me blâme à la fois de ne pas m’être intéressée davantage au synopsis et à la bande-annonce, puisque je m’attendais une fois de plus à de la science-fiction bien des années après notre époque actuelle. Et finalement si j’avais compris que ça se déroulait dans les années 60… peut-être ne serait-je pas allée le voir au cinéma… et honnêtement, j’aurai peut-être regretté de ne pas le voir, car j’ai adoré ! (Bon ok… je ne pourrai jamais savoir si j’aurai des regrets, mais vous voyez l’idée quoi..!) Mais passons… Entrons dans le vif du sujet !

Lire la suite

Elle, tome 1 : Mai 1944 de Fanny Montgermont

Elle

RÉSUMÉ : 1944… En pleine seconde guerre mondiale, la ville de Rennes est pilonnée par les bombardements.

Au milieu des ruines, Hippolyte la découvre.

De grands yeux bleus, des belles boucles blondes… Un visage d’ange !

Cette étrange jeune fille va bouleverser son destin.

À l’achat de cette bande-dessinée, j’ai tout de suite été attirée par sa douce couverture. Ce n’est que par la suite que j’ai découvert que l’histoire se déroulait à Rennes, où j’ai vécu quatre ans.

Lire la suite

Un rayon de soleil entre nos vies de Corine Dossa

Un rayon de soleil entre nos vies

RÉSUMÉ : « Bon, Ariane, vous avez eu de la chance que tout ce soit bien déroulé jusqu’ici, mais à partir de maintenant, il y aura certaines précautions à prendre. Vous êtes une femme enceinte, et vous entamez le troisième trimestre. Vous n’aurez que trois mois pour vous préparer, mais ça va aller ; ne vous inquiétez pas. Ariane ne réagit pas. Totalement assommée par la confirmation de cette nouvelle absurde. Elle était toujours allongée, le papier dans sa main droite ballante. Qu’avait-elle fait au destin ? Pourquoi ça lui arrivait à elle ? Tant de femmes désiraient un enfant et n’en n’avaient pas ! Tiens, sa sœur, Camille, en aurait été ravie ! Pourquoi elle ? Elle s’était toujours tenu le plus éloignée possible des enfants en général et des bébés en particulier. Comment ferait-elle ? Elle ne savait ni langer, ni donner le bain, ni comprendre les désirs d’un bébé. Comment avait-elle pu se mettre dans ce pétrin ? Et son voyage de trois mois prévu en Asie, sac au dos, à crapahuter d’île en île ? Pas question qu’elle l’annule ! » Deux sœurs que tout oppose se voient réunies autour de la naissance d’un bébé pas comme les autres : Amarilla. Ariane, globe-trotteuse qui fuit éperdument les attaches, y compris sentimentales, et Camille, qui rêve de maternité et d’homme idéal, vont devoir tisser l’avenir avec les fils du passé, et passer outre leurs peurs, leurs doutes et les aléas de la vie. Tout au long de ce chemin de transformation, la petite Amarilla sera la bonne étoile qui les aidera à définir et construire leur famille, une famille extraordinaire.

Bonjour à tous ! Je vous reviens aujourd’hui avec un roman qui appelle au bonheur et à la vie !

Lire la suite

Moi, Christiane F., 13 ans, droguée, prostituée… de Kai Hermann et Horst Rieck

Moi, Christine F

RÉSUMÉ : Ce livre terrible a connu un retentissement considérable en France et dans toute l’Europe. Ce que raconte cette jeune fille sensible et intelligente, qui, moins de deux ans après avoir fumé son premier « joint », se prostitue à la sortie de l’école pour gagner de quoi payer sa dose quotidienne d’héroïne, et la confession douloureuse de la mère font de Christiane F. un livre sans exemple. Il nous apprend beaucoup de choses, non seulement sur la drogue et le désespoir, mais aussi sur la détérioration du monde aujourd’hui.

Voilà peut-être 10 ans maintenant que ma maman m’a confié ce livre. Après deux tentatives de lecture ratées (je me demande encore pourquoi), je l’ai enfin achevé. Alors oui, au départ il était destiné à mon moi adolescente, en prévention en quelque sorte. N’ayant jamais touché à la drogue, quel qu’elle soit, et n’en ayant jamais eu l’envie non plus, il m’a tout de même paru essentiel de mener à bien cette lecture, ce témoignage important.

Un ouvrage sans filtre

Dans cet ouvrage, nous sommes plongés dans une partie sombre de Berlin où de jeunes ados errent dans le seul but de « survivre » grâce ou à cause de l’héroïne. Christiane, qui témoigne ici, nous raconte la chute lente et terrible de jeunes berlinois, qui sombrent peu à peu dans les méandres de la drogue et de la prostitution.

Si je ne suis pas parvenue à m’attacher aux différents « amis toxicos » de Christiane, eux aussi pris dans ce cycle infernal des drogues dures, j’ai aimé comprendre et apprendre de la vie de notre protagoniste. Elle nous livre sa vie sans faux-semblants – en tout cas en matière de drogue – et nous montre à quel point il est simple de chuter mais pas de se relever. Durant cette période noire qu’a vécue Christiane, elle est consciente du mal qu’elle procure autour d’elle (à sa mère notamment) ; elle nous montre toutes ces difficultés à sortir de ce cercle vicieux, la force de persuasion qu’il faut avoir envers soi-même afin de ne pas se shooter à nouveau. Car oui, elle le dira souvent, et si elle prenait un dernier shoot avant sa désintoxication ? Et puis si finalement elle ne mettrai pas fin à tout cela grâce au dernier shoot justement ?

Un témoignage qui mérite d’être lu, afin de comprendre pleinement les méandres de ce fléau encore trop ignoré – à Berlin comme ailleurs.

Pénélope (Penelope)

Pénélope

RÉSUMÉ : Une sorcière a jeté un sort sur la première fille qui naît dans la famille Wilhern : Pénélope. Pour y échapper, elle devra épouser un garçon issu de la noblesse. Pénélope est une romantique. Elle décide de fuir loin de sa famille et d’affronter le Monde. Elle découvrira que le mauvais sort, il faut l’ignorer et s’accepter telle qu’elle est.

Bonjour à tous ! Me voilà enfin avec mon tirage Au petit film la chance du mois de juin dernier, celui-ci étant le suivant : « Un film avec James McAvoy ». J’avais tout bonnement eu un coup de cœur pour le film Trance, et j’ai beaucoup hésité à regarder Split sorti récemment. Pourtant j’ai choisi un long-métrage tout autre : Pénélope !

Lire la suite

La boîte à musique, tome 1 : Bienvenue à Pandorient de Gijé & Carbone

La boite à musique 1.jpg

RÉSUMÉ : Pour son huitième anniversaire, Nola, petite fille espiègle, reçoit de la part de son père Martin la boîte à musique de sa mère, Annah, récemment décédée. Cette boîte est un symbole pour la petite fille, mais très vite, la fillette croit voir des signes de vie à l’intérieur. Oui, elle ne rêve pas : quelqu’un lui fait signe et lui demande de l’aide. Dès lors, en suivant les instructions d’Andréa, la fille de la boîte à musique, Nola rapetisse, entre dans la boîte et découvre le monde de Pandorient, un monde incroyable… Le temps presse cependant, car Mathilda, la mère d’Andréa et de son frère Igor, est gravement malade… Que lui arrive-t-il ? Aurait-elle été empoisonnée ? L’eau serait-elle contaminée ? Rapidement, les soupçons se confirment. En urgence, les enfants vont s’occuper de Mathilda puis remonter la piste du pollueur sans vergogne… avant que Nola ne regagne sa vie dans son monde, aux côtés de son père.

À moins que tout cela ne fût qu’un rêve… ou pas !

C’est un bel univers que nous montrent Gijé et Carbone. Les illustrations sont magnifiques, l’objet livre est absolument splendide. L’histoire est quant à elle originale, bien qu’elle me fasse un peu penser à l’histoire d’Arthur et les Minimoys, de part la miniaturisation, l’arrivée dans un nouveau monde, ainsi que l’aide apportée aux petits êtres, comme l’a fait un membre proche de la famille.

Malgré tout j’ai trouvé que tout se déroulait un peu vite, sans répits qui pourraient permettre d’entrer davantage dans cet univers étrange. On perçoit cependant bien le public de l’enfance qui est invité à entrer dans un joli monde plein de mystères et surtout d’aventures que va vivre Nola, 8 ans, au travers des prochains tomes.