Seoul Station réalisé par Sang-Ho Yeon

Annyong ! Aujourd’hui, c’est zombies ! (et ça rime, si c’est pas beau ça…) Je vous propose donc de vous parler de Seoul Station, film animé horrifique avec des morts-vivants qui courent plutôt vite.

Lire la suite « Seoul Station réalisé par Sang-Ho Yeon »

Excalibur, l’épée magique réalisé par Frédérik du Chau

Hello ! Aujourd’hui, je vous présente un film des Extravagances « Au petit film la chance », yant pour thématique « légendes arthuriennes » : Excalibur, l’épée magique. Pour tout vous dire, j’ai eu du mal à choisir un film. Celui qui me tentait le plus était le Disney Merlin l’enchanteur, mais l’idée étant de sélectionner un film jamais vu… Pas moyen. Le film de 2017, Le Roi Arthur : La Légende d’Excalibur, réalisé par Guy Ritchie, a lui aussi déjà été vu plusieurs fois, et je dois bien dire que je n’arrive toujours pas à me faire un avis dessus (mon entourage non plus d’ailleurs, n’hésitez pas à me donner le vôtre en commentaire!). Mais passons, je vous donne mon ressenti à propos du film animé…

Lire la suite « Excalibur, l’épée magique réalisé par Frédérik du Chau »

Moi, moche et méchant (Despicable Me) réalisé par Pierre Coffin et Chris Renaud

Moi, moche et méchant 1

RÉSUMÉ : Dans un charmant quartier résidentiel délimité par des clôtures de bois blanc et orné de rosiers fleurissants se dresse une bâtisse noire entourée d’une pelouse en friche. Cette façade sinistre cache un secret : Gru, un méchant vilain, entouré d’une myriade de sous-fifres et armé jusqu’aux dents, qui, à l’insu du voisinage, complote le plus gros casse de tous les temps : voler la lune (Oui, la lune !)… Gru affectionne toutes sortes de sales joujoux. Il possède une multitude de véhicules de combat aérien et terrestre et un arsenal de rayons immobilisants et rétrécissants avec lesquels il anéantit tous ceux qui osent lui barrer la route… jusqu’au jour où il tombe nez à nez avec trois petites orphelines qui voient en lui quelqu’un de tout à fait différent : un papa. Le plus grand vilain de tous les temps se retrouve confronté à sa plus dure épreuve : trois fillettes prénommées Margo, Édith et Agnès.

Source : Seriebox

Bonjour tout le monde ! Aujourd’hui, et après une longue période de « désintoxication » de Minions, je me suis mise à regarder à nouveau Moi, moche et méchant. Et j’ai à nouveau adoré ! C’est vrai quoi… Qui ne craque pas pour le presque méchant Gru, ses trois filles, et surtout… les Minions ? Moi qui adulait ces petits êtres jaunes, j’ai eu le malheur de tomber dans une phase de haine pour leur parler chelou, leurs salopettes bleues et tout simplement pour leur tête énervante. J’ai fait une overdose quoi, alors que j’avais si hâte de voir sortir le film Les Minions ! Mais du coup pas encore vu… Enfin bref ! Maintenant que la folie pour ces êtres jaunes semble passée, ou en tout cas s’être tassée, je les apprécie à nouveau.

Lire la suite « Moi, moche et méchant (Despicable Me) réalisé par Pierre Coffin et Chris Renaud »

Big Bag réalisé par Daniel Greaves

Big Bag.jpg

RÉSUMÉ : Une démonstration de ces moments où la vie vous accable.

Bonjour à tous ! Aujourd’hui, petit article particulier puisque j’ai décidé de vous donner mon avis sur… un court-métrage ! Celui-ci, Big Bag, a été présenté en amont du film Grâce à Dieu dans ma salle de cinéma.

Big Bag, se sont moins de deux minutes d’un petit film muet aux dessins simples et noirs et blancs, avec un plan fixe sur la chambre du personnage. La petite histoire que présente Daniel Greaves est celle d’un homme qui semble partir en vacances, avec son sac à dos bien (vraiment bien) rempli et conséquent. Instantanément, ce personnage (dont on ne connaît pas l’identité), tombe à la renverse avec cet énorme sac de voyage, qu’il va devoir se trimballer jusqu’à son lieu de destination. Mais avant ça… Il va devoir faire face à tout un tas de péripéties afin d’atteindre ne serait-ce qu’un taxi. Effet boule de neige, tout s’enchaîne avec difficultés pour cet homme qui doit semble-t-il faire face à un énorme karma.

L’histoire est très drôle, la mise en scène parfaite : le plan fixe qui pousse à observer chaque élément, des effets de flous qui amènent le regard au bon endroit. Une note finale qui s’ajoute à la compilation de catastrophes. Bref, un court-métrage coup de cœur !

La reine soleil réalisé par Philippe Leclerc

La reine soleil

RÉSUMÉ : Égypte antique, 18ème dynastie. Akhesa, ravissante princesse de 14 ans, est loin d’imaginer qu’elle régnera un jour sur l’Égypte… Lorsque son aventure commence, l’impétueuse jeune fille se rebelle contre son père, le pharaon Akhenaton. Elle refuse de vivre confinée dans l’enceinte du palais royal et veut découvrir pourquoi sa mère, la reine Néfertiti, est partie s’exiler sur l’île d’Éléphantine. Akhesa s’enfuit avec l’aide du prince Thout, dans l’espoir de retrouver sa mère. Au mépris du danger, les deux adolescents voyagent alors des rives du Nil aux dunes brûlantes du désert, et affrontent avec courage le mercenaire Zannanza et les prêtres qui complotent pour renverser le pharaon. Avec leur innocence comme seule arme, Akhesa et Thout surmonteront de nombreuses épreuves, et connaîtront ensemble un destin extraordinaire.


Bonjour à tous ! Voici, enfin, les Extravagances du mois de mars… Oui oui oui, je vous fais le coup à chaque en vous disant que je rattrape mon retard mais finalement il est toujours là… (oupsi?). Bref, bref, voici un film « sur l’Egypte ancienne », dans la catégorie animation cependant : La reine soleil.

Lire la suite « La reine soleil réalisé par Philippe Leclerc »

Comme des bêtes (The Secret Life of Pets) réalisé par Chris Renaud & Yarrow Cheney

Comme des bêtes

RÉSUMÉ : La vie secrète que mènent nos animaux domestiques une fois que nous les laissons seuls à la maison pour partir au travail ou à l’école.

Bonjour à tous ! Je vous retrouve aujourd’hui pour vous présenter mon premier film entrant dans la catégorie du défi Alphasciné, avec la lettre « C », pour « Comme des bêtes », sorti le 27 juillet en France.

Un film plein d’attentes

Comme le dit si bien la phrase d’accroche du film :

« Vous êtes-vous déjà demandé ce qu’ils font quand vous n’êtes pas là ? »

Je ne suis certainement pas la seule à répondre oui à cette question, ce qui m’a indéniablement attirée vers ce film pour le moins mignon et drôle. Il est rare pour moi d’aller voir des films d’animation au cinéma, mais l’idée de savoir ce que pouvaient faire et penser nos animaux de compagnie a pris le dessus, et je ne regrette pas (complètement).

Le début du film me plaisait beaucoup de par une immersion plaisante dans le quotidien des bêtes, mais je dois bien avouer que j’ai toujours du mal avec les péripétie des films animés, qui emmènent le héros dans tout un tas de problèmes. Est-ce que je ne serai pas un peu trop habituée au quotidien ? J’aime souvent découvrir un univers lorsqu’il est ‘à la normale’ avant de le voir en quelque sorte s’effondrer à cause des méchants. Et pour le coup j’aurai vraiment apprécié connaître davantage la routine de nos amis à quatre pattes – ou ailes, ou nageoires, enfin vous avez compris…

Des personnages surprenants

J’ai par ailleurs tout de même beaucoup apprécié le film, même s’il m’aura fallu un temps d’adaptation avant de déguster les cocasseries du héros. La découverte, parfois très surprenante (si l’on ne s’est auparavant pas attardé à regarder les différentes bandes-annonces du film, qui, comme à l’accoutumée spoilent un peu trop) des différents personnages, ainsi que leurs caractères parfois improbables, rendent le film très intéressant et attachant. « Il faut de tout pour faire un monde » et Comme des bêtes démontre que le proverbe est aussi valable chez les animaux.

En conclusion, j’ai aimé découvrir le quotidien de nos amis les bêtes, qui, selon moi, est sûrement aussi palpitant que celui de nos réels compagnons – enfin, il serait assez sympathique de le découvrir véritablement.. !

Avancée du défi Alphasciné

a

b

c → Comme des bêtes

d

e

f

g

h

i

j

k

l

m

n

o

p

q

r

s

t

u

v

w

x

y

z