Big Bag réalisé par Daniel Greaves

Big Bag.jpg

RÉSUMÉ : Une démonstration de ces moments où la vie vous accable.

Bonjour à tous ! Aujourd’hui, petit article particulier puisque j’ai décidé de vous donner mon avis sur… un court-métrage ! Celui-ci, Big Bag, a été présenté en amont du film Grâce à Dieu dans ma salle de cinéma.

Big Bag, se sont moins de deux minutes d’un petit film muet aux dessins simples et noirs et blancs, avec un plan fixe sur la chambre du personnage. La petite histoire que présente Daniel Greaves est celle d’un homme qui semble partir en vacances, avec son sac à dos bien (vraiment bien) rempli et conséquent. Instantanément, ce personnage (dont on ne connaît pas l’identité), tombe à la renverse avec cet énorme sac de voyage, qu’il va devoir se trimballer jusqu’à son lieu de destination. Mais avant ça… Il va devoir faire face à tout un tas de péripéties afin d’atteindre ne serait-ce qu’un taxi. Effet boule de neige, tout s’enchaîne avec difficultés pour cet homme qui doit semble-t-il faire face à un énorme karma.

L’histoire est très drôle, la mise en scène parfaite : le plan fixe qui pousse à observer chaque élément, des effets de flous qui amènent le regard au bon endroit. Une note finale qui s’ajoute à la compilation de catastrophes. Bref, un court-métrage coup de cœur !

Publicités

Podium Littéraire #1 – Cérémonie du 7 octobre 2018

 

2018bis.jpg

Bonjour tout le monde ! Aujourd’hui je vous présente – enfin – une petite folie qui nous est venue avec mon blogueur acolyte Florian : nous avons décidé d’établir, sur une année complète, un podium de nos lectures. Ainsi, je peux vous présenter mes trois lectures préférées entre le 8 octobre 2017 et le 7 octobre 2018. Vous pourrez également visualiser mes classements selon les genres littéraires que j’ai pu lire durant l’année. Il était quand même temps que je vous présente ça… Depuis octobre quand même ! Bon lecture…

Lire la suite

Comment je suis devenu stupide de Martin Page

Comment je suis devenu stupide

RÉSUMÉ : Antoine a beau être diplômé d’araméen, de biologie et de cinéma, il n’en est pas plus heureux. Et, selon lui, ce sont précisément son intelligence et sa lucidité qui lui gâchent l’existence. Aussi décide t-il d’arrêter de penser. Il envisage d’abord de devenir alcoolique, mais, des le premier verre, il sombre dans un coma éthylique. Il s’intéresse ensuite au suicide, mais la mort ne l’attire décidément pas. Reste l’acte ultime : la crétinisation.

Loin de tout moralisme, avec humour et détachement, Martin Page pointe les contradictions contre lesquelles nous nous battons tous, pour peu que nous tentions de réfléchir.

Bonjour tout le monde ! Aujourd’hui je vous présente Comment je suis devenu stupide, que m’a gentillement prêté Florian il y a un bon moment maintenant ! Voici un petit retour sur ma lecture…

Lire la suite