Moi, Christiane F., 13 ans, droguée, prostituée… de Kai Hermann et Horst Rieck

Moi, Christine F

RÉSUMÉ : Ce livre terrible a connu un retentissement considérable en France et dans toute l’Europe. Ce que raconte cette jeune fille sensible et intelligente, qui, moins de deux ans après avoir fumé son premier « joint », se prostitue à la sortie de l’école pour gagner de quoi payer sa dose quotidienne d’héroïne, et la confession douloureuse de la mère font de Christiane F. un livre sans exemple. Il nous apprend beaucoup de choses, non seulement sur la drogue et le désespoir, mais aussi sur la détérioration du monde aujourd’hui.

Voilà peut-être 10 ans maintenant que ma maman m’a confié ce livre. Après deux tentatives de lecture ratées (je me demande encore pourquoi), je l’ai enfin achevé. Alors oui, au départ il était destiné à mon moi adolescente, en prévention en quelque sorte. N’ayant jamais touché à la drogue, quel qu’elle soit, et n’en ayant jamais eu l’envie non plus, il m’a tout de même paru essentiel de mener à bien cette lecture, ce témoignage important.

Un ouvrage sans filtre

Dans cet ouvrage, nous sommes plongés dans une partie sombre de Berlin où de jeunes ados errent dans le seul but de « survivre » grâce ou à cause de l’héroïne. Christiane, qui témoigne ici, nous raconte la chute lente et terrible de jeunes berlinois, qui sombrent peu à peu dans les méandres de la drogue et de la prostitution.

Si je ne suis pas parvenue à m’attacher aux différents « amis toxicos » de Christiane, eux aussi pris dans ce cycle infernal des drogues dures, j’ai aimé comprendre et apprendre de la vie de notre protagoniste. Elle nous livre sa vie sans faux-semblants – en tout cas en matière de drogue – et nous montre à quel point il est simple de chuter mais pas de se relever. Durant cette période noire qu’a vécue Christiane, elle est consciente du mal qu’elle procure autour d’elle (à sa mère notamment) ; elle nous montre toutes ces difficultés à sortir de ce cercle vicieux, la force de persuasion qu’il faut avoir envers soi-même afin de ne pas se shooter à nouveau. Car oui, elle le dira souvent, et si elle prenait un dernier shoot avant sa désintoxication ? Et puis si finalement elle ne mettrai pas fin à tout cela grâce au dernier shoot justement ?

Un témoignage qui mérite d’être lu, afin de comprendre pleinement les méandres de ce fléau encore trop ignoré – à Berlin comme ailleurs.

Publicités

4 réflexions sur “Moi, Christiane F., 13 ans, droguée, prostituée… de Kai Hermann et Horst Rieck

  1. Aux Folies Livresques dit :

    Je me souviens avoir lu ce livre quand j’étais ado justement. Le titre m’avait marqué.
    L’histoire de Christiane avait réussi à me toucher mais sans plus.
    Peut-être que je devrai le relire étant maintenant « adulte » j’en aurai sans doute une autre opinion ou je comprendrai peut-être mieux les sous-entendus ou le message véhiculé.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s