La Forme de l’eau (The Shape of Water)

La forme de l'eau

RÉSUMÉ : Modeste employée d’un laboratoire gouvernemental ultra-secret, Elisa mène une existence morne et solitaire, d’autant plus isolée qu’elle est muette. Sa vie bascule à jamais lorsqu’elle et sa collègue Zelda découvrent une expérience encore plus secrète que les autres…

Bonjour à tous ! Je vous propose aujourd’hui de vous livrer mon avis sur ma dernière séance de cinéma : La Forme de l’eau (premier film que je vais voir toute seule, incroyable!). Je me remercie et me blâme à la fois de ne pas m’être intéressée davantage au synopsis et à la bande-annonce, puisque je m’attendais une fois de plus à de la science-fiction bien des années après notre époque actuelle. Et finalement si j’avais compris que ça se déroulait dans les années 60… peut-être ne serait-je pas allée le voir au cinéma… et honnêtement, j’aurai peut-être regretté de ne pas le voir, car j’ai adoré ! (Bon ok… je ne pourrai jamais savoir si j’aurai des regrets, mais vous voyez l’idée quoi..!) Mais passons… Entrons dans le vif du sujet !

Des personnages doux et complémentaires

J’ai trouvé l’univers plein de douceurs, rythmée par une musique entraînante (j’ai presque eue envie de danser, mais heureusement pour les autres je ne l’ai pas fait haha). On y découvre la petite vie tranquille d’Elisa, mais aussi de son voisin et meilleur ami Giles que j’ai particulièrement apprécié. Il s’avère d’ailleurs que l’acteur Richard Jenkins endosse ce rôle d’ami et de confident à merveille, comme il a déjà pu le faire dans Mange, prie, aime où je l’avais tout bonnement adoré ! Ces deux personnages se complètent parfaitement bien dans leur solitude respective, et l’arrivée impromptue d’un troisième personnage vient parfaire la chose.

La douceur face à la cruauté humaine

Au milieu de la douceur portée par Elisa tout au long du film se mêle une certaine cruauté de la part d’autres protagonistes. L’effet ‘tout beau tout joli’ est entaché et rend l’histoire plus que touchante. Les personnages s’approprient les uns et les autres, les destins s’entremêlent pour sauver ce qu’il leur est précieux et essentiel. Sally Hawkins et Richard Jenkins sont fabuleux dans leurs rôles respectifs, et apportent humour involontaire et amour universel. L’ambiance est quant à elle tour à tour touchante et cruelle de par des personnages aux ambitions et volontés totalement opposées.

J’ai tout bonnement adoré ce film plein d’amour et d’espoir, avec des personnages plus que poignant magnifiquement joués. Je le recommande vivement et l’inscrit pour ma part dans mes presque coups de cœur !

La bande-annonce :

Publicités

3 réflexions sur “La Forme de l’eau (The Shape of Water)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s